Bandeau

Séminaire Réso'them - Hortipaysages : Végétal local

libelle
09h00  - 17h00
27/09/2022
  • Autres régions de France
Gratuit
  • Mode de production agroécologique
Je m’inscris

Thème : Le végétal local - un levier pour accompagner les transitions et l'agro-écologie

Contexte global et objectifs

La dégradation accélérée de la biodiversité, à l’échelle mondiale, continentale ou nationale, et son impact prévisible sur la majorité des activités humaines et des ressources qui leur sont nécessaires, ne sont plus un secret d’initiés ...
L’IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services), équivalent, pour la biodiversité, du GIEC pour le climat, a détaillé dans son dernier rapport les bases scientifiques de ce constat et un ensemble de propositions pour y faire face.
Plusieurs leviers de changement sont identifiés, au premier rang desquels, « la promotion de l’éducation et de la production et du partage des connaissances ».
L’enseignement agricole est un relai privilégié, formant les futurs professionnels qui sont les acteurs qui s’engagent sur le terrain dans la transition agro écologique indispensable.
Tant dans l’activité agricole ou forestière que dans la gestion des espaces naturels ou semi-naturels, la flore sauvage, sa préservation, sa valorisation, jouent un rôle essentiel, aux niveaux économique, social et climatique : développement d’une économie verte en réponse à la demande sociale et aux
bouleversements économiques, sauvegarde d’un patrimoine génétique aussi riche que possible pour Face à la crise de la biodiversité, il est urgent d’agir pour préserver le vivant dans tous les domaines d’activités.. La préservation de la flore est essentielle pour maintenir des corridors écologiques et
garantir la fonctionnalité écologique des écosystèmes ainsi que les services (ex : pollinisation). La biodiversité à travers les Solutions Fondées sur la Nature augmente les capacités d’adaptation et la résilience des écosystèmes, fondements de notre vie.
De ce fait, la DGER et l’OFB, ont décidé d’engager à ce sujet une réflexion collective et une mutualisation des expériences au sein de l’enseignement agricole, public et privé, de métropole et d’outremer, et de leurs partenaires (convention DGER / AFB signée en novembre 2019 , AFB devenu OFB en 2020).

Il s’agit ici, de faire un point d’étape pour dynamiser les bonnes volontés et la créativité individuelle et collective, afin de relever le défi de la formation des professionnels de demain pour un aménagement des territoires et une agriculture/ horticulture/ sylviculture qui préservent tant la biodiversité que les services écosystémiques qu’elle nous rend.

A qui s’adresse ce séminaire national ?

Les participants attendus sont les communautés éducatives de l’enseignement agricole, plus particulièrement, mais non exclusivement, des filières aménagements paysagers, horticulture, gestion et protection des milieux naturels, gestion des milieux et de la faune sauvage, filières forestières, et tous leurs partenaires, locaux, régionaux, nationaux, ainsi que les acteurs professionnels des filières.
Les acteurs territoriaux engagés dans la préservation de la nature, _tels que les TEN _territoires engagés pour la nature_, ou dans l’économie verte_ tels que les entreprises de génie écologique..._ qui souhaiteraient découvrir, voire collaborer avec les filières de formation, initiale et continue,
susceptibles de former leurs employés, sont également très bienvenus.

Un moment d’échanges bénéficiant d’un triple contexte favorable !

Au niveau international, les Nations Unies, ont décrété la décennie 2021-2030, décennie internationale de la restauration écologique qui vise à restaurer 350 millions d'hectares d'écosystèmes dégradés dans le monde d'ici 2030.
Au niveau de l’enseignement agricole, a été créé en 2011, un nouveau CS (certificat de spécialisation) en Génie écologique, visant à former des professionnels adaptés à ces nouveaux défis et marchés, ainsi que la réforme bacs pros et BTS PH et AP ces dernières années, avec le déploiement du plan national EPA-2 de la Direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER).
L’OFB, de son côté, est porteur de la marque Végétal local initiée par les Conservatoires botaniques nationaux, l’AFAC et Plante et Cité, et qui réunit aujourd’hui de nombreux producteurs dont plusieurs établissement de formation. L’OFB a également créé un centre de ressources « Génie écologique »,
qu’il anime avec des partenaires publics, associatifs et plusieurs acteurs économiques.
 
Le programme prévisionnel et le bulletin d’inscription pour participer en septembre 2022 sont proposés en libre téléchargement sur la plateforme web Hortipaysages.
 

Infos pratiques

Lieu : Lycée A. Briand, 2 Rue Pierre Semard, 27000 Évreux

Gratuit

Ouvert aux acteurs et partenaires des écoles d'enseignement agricole.